Exposés au vent, au froid … vos yeux ont tendance à larmoyer ? Ce phénomène n’est sans doute pas anodin. Il peut révéler deux pathologies oculaires qui, si elles ne sont pas inéluctables, doivent être surveillées de près par votre  ophtalmologue. Explications.

Une personne en bonne santé peut compter sur une sécrétion lacrymale normale sur la surface de l’œil pour éviter que l’air froid ne l’atteigne. Lorsque la qualité ou la quantité de larmes n’est plus suffisante, l’air froid peut alors atteindre cette surface de l’œil et provoquer un réflexe de larmoiement. Ce phénomène peut être l’indice de sécheresse oculaire ou de blépharite*

Causes de sécheresse oculaire 

  • l’âge 
  • les changements hormonaux
  • les maladies inflammatoires chroniques (p. ex: polyarthrite rhumatoïde, lupus, maladie de Crohn, etc.)
  • un environnement sec, ventilé, climatisé, pollué
  • la réduction de la fréquence du clignement des paupières (travail à l’ordinateur, lecture)
  • une diminution de la production de larmes
  • une mauvaise qualité des larmes
  • la prise de médicaments (antidépresseurs, antalgiques, somnifères, antihistaminiques, anti-acnéiques, anti-diarrhéiques, traitements hormonaux, anti-arythmiques...)
  • le port prolongé de lentilles de contact
  • une chirurgie de l’œil : une sécheresse temporaire peut par exemple survenir après une opération au laser

Les symptômes (pouvant entraîner des troubles de la vision) 

  • oeil sec 
  • oeil rouge 
  • sensation de grains de sable 
  • brûlure 
  • larmoiement 
  • démangeaisons

Les traitements

Le traitement des yeux secs commence souvent par l’apport de larmes artificielles. Choisissez les doses uniques, sans conservateur, afin de réduire le risque d’infections oculaires. Il existe également des préparations sous forme de gels qui restent plus longtemps dans l'œil. 

Votre ophtalmologue peut conseiller d'obturer les canaux lacrymaux à l’aide de minuscules bouchons de collagène qui se décompose au fil du temps (la version en silicone agit plus longtemps) ou carrément cautériser les points lacrymaux.

Le traitement de la blépharite* chronique repose essentiellement sur la prise en charge de la sécheresse oculaire conséquence de l’affection. On conseille la compresse chaude (45°C), associée au massage des paupières et à l'exercice d'une pression manuelle simulant le clignement des paupières.

Lorsque la blépharite est plutôt d’origine séborrhéique, on conseille un nettoyage avec un coton tige imbibé de nettoyant pour bébé dilué (maximum 3 gouttes pour un demi verre d’eau chaude). 

Si les symptômes ne se règlent pas avec ces traitements, des gouttes oculaires médicamentées peuvent être utilisées. Seul votre ophtalmologue est à même de vous prodiguer le traitement ad hoc.

* Qu’est-ce que la blépharite ?

La blépharite est une affection de l’œil qui se traduit par une inflammation et une irritation des paupières. Les patients atteints se plaignent de sécheresse oculaire, d’irritation et de douleur oculaire. 

 

Crédit photo : Reproduction d’art (“Les larmes de verre ») de Man Ray proposée en open-édition chez Muzéo

 

Venez nous rendez visite
dans l'un de nos magasins

Nous serons ravis de vous accueillir dans l’un de nos magasins de proximité.

Nos magasins

Formulaire de contact